Analyse des pratiques professionnelles

Un groupe d'analyse des pratiques professionnelles redonne du sens au travail d'équipe.
Un groupe d’analyse des pratiques professionnelles redonne du sens au travail d’équipe.

Pourquoi un groupe d’analyse des pratiques professionnelles ?

Un groupe d’analyse des pratiques professionnelles devient incontournable dans les champs du médical, du social et de l’éducation.

En effet, chaque jour, les professionnels se confrontent aux pathologies et aux angoisses des patients, résidents, usagers ou élèves. Outre les problématiques de soin, d’autonomie ou d’éducation, les professionnels doivent composer avec les projections inconscientes des personnes qu’ils accompagnent.

La qualité des relations soignants-soignés s’inscrit alors aux centre des prises en charge. Or, tel que l’avait étudié Balint, médecin à l’origine des groupe d’analyse des pratiques professionnelles (APP), de cette qualité relationnelle dépend la qualité et l’efficience du soin ou de l’accompagnement.

Les analyses se basent sur des cas cliniques concrets, vécus par les participants. Un groupe d’analyse des pratiques professionnelles offre ainsi un espace de réflexion et d’élaboration des positionnements théoriques et pratiques.

Le groupe, base d’une élaboration vivante des relations transferentielles.

Orientation de l’analyse des pratiques professionnelles

Un groupe d’APP est formé par des professionnels, soignants ou éducateurs, et un psychologue de formation psychanalytique. Ce dernier assure la cohésion du groupe. Il veille à la juste répartition de la parole et au non-jugement des participants. D’autre part, il maintient le cadre du dispositif.

En effet, un groupe d’APP n’a pas pour objectif la psychothérapie personnelle des participants. Il n’a pas pour vocation l’analyse des problématiques institutionnelles. Il n’est pas non plus une étude de cas, ni une supervision.

Un groupe d’APP est avant tout un groupe d’analyse des mouvements transférentiels intervenant lors d’une situation de soin ou d’accompagnement. Il s’agit d’analyser les ressentis, les éprouvés et les émotions vécus lors de cette situation. Le groupe d’APP s’instaure comme un cadre d’élaboration théorico-clinique permettant à chacun de mettre en pensées sa pratique.

Il est ainsi essentiel que chaque participant soit pleinement impliqué dans la dynamique groupale. Chacun s’engage par une écoute attentive et une bienveillance à l’égard des collègues. L’assurance de confidentialité des échanges est évidemment un préalable. Cette confidentialité assure la sécurité du dispositif, la liberté de parole et la qualité des analyses.

Enfin, l’intervenant en tant que professionnel du soin psychique est soumis à la discrétion professionnelle. Adhérent au Code de Déontologie des Psychologues, il assure le secret des contenus évoqués lors des séances.

Le cadre du dispositif du groupe d’APP contribue à la qualité des échanges.

Modalités du dispositif

Psychologie clinique et psychothérapie

Les modalités présentées ci-dessous correspondent à une proposition générique. Il sera évidemment nécessaire de les adapter  aux spécificités de votre établissement.

Participation : Le groupe est à destination du personnel soignant. Il est idéalement constitué de 6 à 10 personnes. Il est demandé, dans la mesure du possible, un engagement des mêmes participants tout au long des séances.

Durée et fréquence : 1h30 par séance. Périodicité mensuelle sur une année complète, soit une dizaine de séances environ.

Lieu : Le lieu doit offrir les conditions nécessaires à la réussite du dispositif. Il doit pouvoir accueillir confortablement l’ensemble des participants. Il doit être identique au fil des séances et doit permettre la confidentialité des échanges.

Un déroulement clair où chacun peut penser pour soi et pour le groupe.
Un déroulement clair où chacun peut penser pour soi et pour le groupe.

Déroulement d’une séance

Le dispositif proposé permet à chaque participant d’être dans une position active d’écoute, de réflexion et de partage au sein du groupe. Chaque séance se déroule en deux parties : un temps de retour sur la situation précédente et un temps d’analyse d’une situation.

1ère partie : Situation précédente

Cette première partie permet de réactualiser la séance précédente. Elle dure environ 15min. Il s’agit de rappeler brièvement la situation évoquée et d’en exposer les éventuelles évolutions. Ce retour permet ainsi de situer le dispositif de groupe d’APP au sein de la dynamique historique de l’équipe.  Cette partie est également l’occasion de faire émerger une situation à analyser.

2ème partie : Analyse d’une situation

Cette partie d’analyse d’une situation clinique se déroule en trois phases de 25 min environ chacune, soit 1h15 au total.

1. Présentation d’une situation

Après avoir choisi collectivement une situation problématique, un des professionnels la présente au groupe. Chacun l’écoute sans l’interrompre. Le but est de pouvoir partager une représentation de la situation la plus claire pour chacun des participants.

Suite à cette présentation, il est possible d’écouter le point de vue des autres professionnels qui auraient vécu cette même situation.

A la suite de ce premier récit, chaque participant peut demander des précisions sur la situation au “narrateur”.

2. Les associations libres

Lors de cette deuxième phase, chacun peut partager ses sensations et impressions tant sur les plans émotionnel que physique. Il s’agit d’exprimer librement  les associations d’images et les références auxquelles fait penser la situation. Dans cette phase, l’imaginaire a toute sa place. Les rapport à l’inconscient émergent.

La richesse des discussions de groupe permet ainsi de décaler l’objet de la problématique, d’apporter et de comprendre d’autres points de vue et ressentis et, éventuellement, de faire écho à d’autres situations.

3. Hypothèses et synthèse

Enfin, la dernière phase constitue l’analyse sur les plans théorique et pratique. Chaque participant doit pouvoir s’approprier une part de l’expérience partagée. Le groupe met en lumière les enjeux et les processus inconscients qui se sont joués dans la relation soignant-soigné présentée.

Chacun pourra ainsi évoquer ses hypothèses, ses idées ou ses solutions en lien avec sa pratique actuelle. Ainsi, par ces différents apports, l’ensemble du groupe travaille à revisiter les pratiques professionnelles personnelles et groupales dans la relation de soin.


Télécharger le document : Proposition de groupe d'analyse des pratiques professionnelles
Proposition de groupe d’APP (PDF, 470 Ko)

Pour plus de renseignement :

  • Les groupes d’analyse des pratiques professionnelles sont animés par David Libralesso. Le contacter.
  • Retrouvez une présentation complète dans la brochure d’information :